Fermer
Retrouvez-nous sur Contactez-nous
Retrouvez nos recettes à base de fromages

Nos producteurs

Les producteurs de lait de vache

Le GAEC des prés vertsLe GAEC des prés verts est situé sur le commune de Noyal chatillon sur Seiche au lieu-dit "la Foucherais". L'exploitation regroupe 95 de vaches laitières BIO et 70 génisses avec une surface d'exploitation de 112.50 Ha.

Leurs vaches sont de race Normande (c'est les marrons et blanches); elles sont rustiques, produisent un lait de bonne qualité fromagère, et également de la viande.

6 associés travaillent sur l'exploitation : Bénédicte CLERMONT, Marie-Francoise PELERIN, Patrick PELERIN et Claudine RICHOMME.

L'exploitation est divisée en deux sites distant de 5km :
1. La foucherais à Noyal-Chatillon sur Seiche où sont élevées les vaches et c'est là également que nous vous accueillons pour la vente à la ferme. Patrick, Marie-Françoise et Bénédicte travaillent principalement sur ce site. Ils assurent la traite des vaches, l'alimentation des animaux et l'accueil à la ferme.
2. Les pierres à Vern sur seiche où sont élevées les génisses de plus de 3 mois jusqu'à l'age adulte. Claudine est responsable de ce site et s'occupe donc de l'élevage des génisses.

Les terres agricoles sont exploitées principalement en prairies pour nourrir les animaux avec de l'herbe majoritairement, mais pour l'hiver nous cultivons également 10 à 15 ha de luzerne, 5 ha de maïs et 10 ha de mélanges céréaliers (triticale,avoine, pois,féverole).
Tous cela dans le but d'être autonome pour nourrir nos animaux et de les nourrir avec un maximum d'herbe pour obtenir un lait de bonne qualité riche en acides gras insaturés qui ne sont pas dangereux pour la santé.

Chez nous les animaux nourrissent le sol et le sol nourrit les animaux, c'est l'équilibre durable pour une protection de notre environnement.
Vous pouvez les retrouver chez eux, ou sur leur site internet: http://lafermedespresverts.free.fr

Paul et Marie MartinInstallé depuis 1984 sur une petite exploitation à Derval (44), le troupeau composé de Prim-Holstein a vu les premières vaches Montbéliardes arrivées en 2001. En EARL avec ma femme depuis 1997, nous avons fait évoluer notre système de production vers plus de pâturage et finalement à la production biologique en 2011. Aujourd'hui les Montbéliardes représentent plus de 80% du troupeau, nous les avons choisies pour leur rusticité et pour la richesse de leur lait en protéines. Nous cherchons à valoriser les fourrages de notre exploitation et à privilégier le pâturage. Nos animaux en tirent profit pour leur santé et leur production et nous, éleveurs, avons plaisir à travailler ainsi.

Les producteurs de lait de chèvre

Le gaec des cabris en ribambelle, raconté par Céline.« Le gaec des cabris en ribambelle est né d'une rencontre entre Daniel, paysan au sens noble du terme, et moi, alors consultante en aménagement de jardin. Nous avons participé au collectif qui a créé le jardin partagé de Fay de Bretagne. Daniel, passionné par son métier, amoureux des haies et de l'environnement m'a fait découvrir sa ferme, très beau bocage, petit ruisseau au creux de prairies vallonnées, chemins creux, un enchantement ! Précurseur en énergie renouvelable il chauffe l'eau de la ferme et sa maison avec une chaudière à plaquettes de bois issues de l'entretien de ses haies, et deux éoliennes puisent l'eau qui alimente les abreuvoirs des vaches laitières qui sont au pâturage. Choyées et nourries avec du très bon foin qu'il se passionne à faire, certaines en sont à leur 10ème veau et font beaucoup de lait !

Bref, un vrai paysan que la lune et le sens du vent guide chaque jour.
Adolescente, toute citadine que j'étais, je suis allée plusieurs années de suite en vacances un mois d'été dans une ferme au fin fond de l'Aveyron. Il y avait 30 chèvres en traite manuelle et fabrication de fromages et 200 brebis que j'allais garder dans la montagne avec un chien comme allié. Mise à part un grand sens de la débrouillardise j'y ai trouvé un peu de paix à une époque où la vie me paraissait bien ombrageuse....

Alors à force de ballades bucoliques à la jolie Sensive, l'idée d'être le repreneur que Daniel cherchait pour sa ferme commençait à germer, jusqu'au jour où à la suite d'une ultime visite je me dis « enfin mais oui bien sûr, je vais le faire, mais pas en vache, en chèvres ( je n'ai aucune affinité avec les brebis !) ». Et là, 20 ans après mon expérience paysanne, alors que rien ne m'y destinait l'aventure commença....

Formations, démarches interminables...., passage en bio; 18mois plus tard 100 chèvres alpines arrivaient à la Sensive et d'où venaient-elle ? Du Gard et ...d'Aveyron !
Le projet prévois l'arrêt des vaches laitières avec le départ à la retraite de Daniel et la création d'un atelier vaches Nantaises en vente direct. Quant aux chèvres nous allons vers l'augmentation du troupeau, un quarantaine de chevrettes issues des mises-bas de cette première année grandissent tranquillement.
Voilà, c'est partie ...et c'est tant mieux ! »

Philippe Hamelin‍"Je suis producteur de lait de chèvres en BIO dans le Pays de La Roche aux Fées. Je suis installé au Theil de Bretagne au lieu-dit « La Rivière ». J’ai reconverti mon exploitation en production BIO en 2012. Convaincu de cette reconversion ceci me permet de travailler en cohérence avec la nature afin de respecter notre Terre qui nous nourrit. Je possède un troupeau de 63 chèvres, alimentées par du fourrage produit sur l’exploitation (Luzerne R6A, du trèfle, de l’orge, des pois et du maïs). Tous ces apports me permettent d’une part de produire du lait de qualité pour la transformation fromagère. D’autre part, une partie de mon lait sera transformé sur l’exploitation en glace BIO. Les premiers essais sont en cours de réalisation. La rencontre, avec Etienne, me donne la possibilité de lui fournir une partie de ma production en lait, lui permettant ainsi de réaliser ses fromages. Pour finir, je me suis engagé auprès d’AGROBIO 35 en tant qu’administrateur avec d’autres responsables d’exploitations pour défendre et valoriser l’émergence des producteurs BIO en Ille et Vilaine."

Les producteurs de lait de brebis

Nicolas et Marie LineNicolas est installé depuis 2001, et est passé en bio au même moment. Il exploite une ferme d’une trentaine d’hectares, et à un cheptel de 165 brebis de race lacaune. Depuis 2 ans, nouvellement associé avec Marie Line, ils se sont mis à transformer leur lait. J’achète celui-ci de mi fevrier, à fin septembre.

Le GIE BIO du pays de RoquefortDepuis l’automne 2012, nous avons trouvé un accord pour que le GIE puisse me fournir du lait pendant le reste de l’année. Ce choix est aussi le résultat d’un dur constat : il n’y a pas de possibilité de trouver du lait de brebis dans la région, voir même dans le nord de la France d’octobre à février. Le lait est donc trait chez le producteur et envoyé par transporteur frigorifique jusqu’à ma porte. Le lait met 1 bonne journée avant d’arriver et est transformé aussitôt. Fonctionner avec le GIE est devenu plus qu’une solution à un problème de fournisseur. J’ai découvert un groupement défendant une charte ayant de la valeur à mes yeux, des gens avec un contact chaleureux ainsi qu’une qualité et une conscience professionnelle dans le suivi du lait. Vous pouvez les retrouver sur leur site : www.lait-brebis-bio-aveyron.

Le comté Marcel PetiteLes fromageries Marcel Petite travaillent le fromage depuis 5 générations. Le comté qui nous a séduits est fabriqué traditionnellement dans 5 fruitières d’une région de montagne écologiquement préservée.